DressCODE
> Gasoline Maab : dessin moto, la passion au bout du crayon !
dessin-moto-cadre
Interviews

Gasoline Maab : dessin moto, la passion au bout du crayon !

Noémie Marmorat, alias Gasoline Maab, travaille depuis de nombreuses années le dessin moto et voiture dans un pur style traditionnel. Portrait d’une jeune artiste pleine de talent, que nous avons rencontré pour la première fois en juin 2018, dans le cadre de l’inauguration de notre nouveau TEAMAXE, magasin moto à Bordeaux Merignac !

Gasoline Maab, entre deux portraits, autres que le dessin moto !
Gasoline Maab, entre deux portraits de légende qu’elle a réalisé. (Compte Instagram)

Comment vous est venu cette passion du dessin ?

Je crayonne depuis que je suis toute petite, et je rêvais de faire un métier dans ce domaine. Un jour, mon frère motard m’a demandé de dessiner sa première moto. Puis, rapidement mes amis et ma famille m’ont proposé de faire aussi les leurs. Et en mettant mon travail sur les réseaux sociaux, j’ai remarqué que les gens réagissaient plutôt bien. J’ai eu de plus en plus de sollicitations. Alors, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire dans cet univers qui me passionne, et aujourd’hui, je suis auto-entrepreneuse.

Avez-vous fait des études en ce sens ?

J’ai fait un BTS Design de produits, puis un master. Ce sont des études tournées vers le dessin d’objets de la vie courante, comme le mobilier ou
les arts de la table, ma spécialisation. Mais en parallèle, je me suis intéressée au monde de l’automobile et de la moto. Il faut dire que j’ai beaucoup de motards dans mon entourage, et je baigne dans ce milieu-là depuis toute petite. C’est un univers hyper intrigant, surtout dans le domaine des nouveautés. Être designer, c’est regarder tout ce qui existe et qui se fait, avec un œil différent des autres.

Que vous ont apporté vos études ?

J’ai toujours eu un bon coup de crayon, mais les études m’ont permis de découvrir de nouvelles techniques. Cela m’a beaucoup aidée au niveau de la perception et du sens de l’observation.

dessin moto yamaha
La précision du trait est époustouflante !

Pourquoi vous êtes-vous tournée vers le monde de l’automobile et de la moto ?

Que ce soient les motos ou les voitures, j’aime ces objets. Les dessiner dans le détail, représenter chaque pièce, me permet de comprendre comment ils sont conçus. C’est hyper intéressant.

D’où vient votre pseudonyme ?

Au début, j’ai trouvé Gasoline, car je voulais un nom un peu féminin qui regroupait les sports mécaniques. Ensuite, MAAB signifie Moto, Automobile, Aviation et Bateau. Cette année, je voudrais me développer dans l’aviation et le bateau, mais toujours dans la discipline sportive.

Comment réalisez-vous un dessin ?

Je pars des photos que l’on m’envoie pour réaliser le dessin de la voiture ou de la moto. Je commence par un tracé au crayon à papier pour définir l’échelle, les proportions. Ensuite, je passe à la couleur. J’utilise des feutres à alcool pour les surfaces. Puis je passe aux crayons de couleur et aux marqueurs pour réaliser tout ce qui est ombre et lumière, pour donner du relief.

En fait, vous n’avez pas le droit à l’erreur ?

Chaque trait que je dessine est définitif, contrairement à une personne qui travaille sur ordinateur et peut réaliser un trait droit de manière exacte. À la main, le trait ne peut pas être parfait et c’est finalement cela qui donne le rendu du dessin. J’aime ce côté traditionnel et classique.

dessin-moto-teamaxe-merignac
Même notre magasin moto en région bordelaise est passé sous le crayon de Gasoline Maab !

Qu’est-ce qui vous prend du temps ?

Cela dépend du modèle. Mais une moto prend toujours plus de temps à dessiner qu’une voiture, en raison des détails, des pièces, des chromes et de la mécanique apparente. La perspective est plus complexe. Il y a deux étapes vraiment chronophages : la réalisation de la première esquisse avec les bonnes proportions, puis le travail sur l’ombre et la lumière. En tout, il faut compter entre dix et vingt heures pour une réalisation.

Êtes-vous motarde ?

Eh non ! Je n’ai toujours pas le permis moto.

Préférez-vous les anciennes ou les nouvelles motos ?

L’avantage dans mon métier, c’est la diversité. À chaque photo, je découvre des motos différentes avec des détails qui leurs sont propres. Mais ce que je préfère, ce sont les anciennes ou les customs. C’est vraiment plaisant de dessiner un modèle peu commun, qu’on ne croise pas au coin de la rue. Travaillez-vous avec des préparateurs de motos ? On m’a souvent proposé de travailler pour des préparateurs, mais j’attends un peu… Car je suis designer produits, mais je n’ai pas encore de formation dans la mécanique et dans la conception d’une moto. C’est quelque chose que je voudrais faire plus tard.

Quels sont vos clients ?

Je n’ai pas de client type, c’est vraiment varié. La plupart d’entre eux sont des gérants de garage, des sponsors, des pilotes ou tout simplement des particuliers. En fait, j’ai développé mon entreprise grâce aux réseaux sociaux, dont Instagram. Beaucoup de personnes me contacte via ce canal. Mais j’ai aussi une page Facebook, et depuis peu un site internet.

dessin-moto-bmw
On apprécie également l’originalité des sujets dessinés !

Quel modèle vous a vraiment plu ?

C’est la CB 650, de profil. Pas le dernier modèle qui est sorti cette année, mais celui des années 1980. Que pensez-vous de la mode néo-rétro des motos actuelles ? Je pense que cette mode va perdurer. La touche rétro sur les motos récentes apporte une originalité qui est nécessaire à leur design.

Où peut-on voir vos réalisations ?

D’abord sur mon compte Instagram, ma page Facebook et mon site internet. J’ai aussi fait quelques expos : au Dandy Riders Festival à Saint-Raphaël, au Salon du 2 roues à Lyon, et pour Teamaxe et Darwin, à Bordeaux, et serai au prochain 24H moto du Mans.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Je trouve mon inspiration chez les designers automobiles, quels qu’ils soient. Par exemple, je regarde pas mal de dessins de concept-car ou de concept-bike. Je m’intéresse aussi aux autres artistes via les réseaux, pour voir ce qui se fait. En fait, je m’inspire un peu de tout. Après, j’ai gardé mon style avec mes feutres à alcool. Je pousse le dessin jusqu’au détail, jusqu’au point de lumière.

Avez-vous d’autres passions que le dessin moto et auto ?

J’aime tout ce qui touche à la photographie, à la mode et au sport. Cela me permet de sortir, de me vider la tête… pour toujours avoir de l’inspiration.

dessin-moto-exposition-teamaxe

Laisser un commentaire