DressCODE
> La limitation à 80km/h va-t-elle disparaître ?
Legislation

La limitation à 80km/h va-t-elle disparaître ?

Le Premier Ministre français Edouard Philippe a annoncé ce jeudi 16 mai sur France Info qu’il était prêt à assouplir la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes secondaires, en laissant aux présidents de conseils départementaux la possibilité de mettre en place des dérogations sur certains tronçons.

Les panneaux « 90 » pourraient très prochainement être de retour sur les routes secondaires de France, et c’est Edouard Philippe qui l’a annoncé, sur France Info. Interrogé ce jeudi 16 mai par la radio, le Premier Ministre s’est dit favorable à un assouplissement de la mesure emblématique du quinquennat, vivement critiqué par l’opposition. Aucune suppression de la limitation à 80km/h dans les textes de loi n’est cependant prévue : Edouard Philippe propose aux présidents des conseils départementaux la possibilité de mettre en place certaines dérogations pour repasser des tronçons de route départementales à 90km/h.


« Si les présidents de conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n’y vois aucun inconvénient » a déclaré le Premier Ministre, ajoutant que chaque dérogation devrait être « assortie de mesure » avec l’obligation de fournir « le plus haut niveau de sécurité routière possible ». La proposition du Premier Ministre a déjà été validée par les députés. Réunis en commission, ils ont ainsi donner leur accord pour que les présidents de conseils départementaux puissent déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires.  Cette discussion intervient dans le cadre du projet de Loi Mobilité, discuté à l’Assemblée Nationale jusqu’au 24 mai. Le port obligatoire du gilet jaune moto est également à l’étude Le Senat avait déjà débattu de la question au mois de mars, proposant que la décision soit également laissée aux préfets, ce qui n’a pas été retenus par les députés.

Concrètement, seuls le Président d’un Conseil Départemental aurait le droit de mettre en place une dérogation. Par la voix de Édouard Philippe, le gouvernement avertit : les décisions de remettre en place les 90km/h sur les routes secondaires seront suivies de prêt, et aucune hausse de la mortalité ne devra être constatée sur les axes concernés.  Les départements ont déjà commencé à réfléchir à la question : certains s’annoncent déjà en réflexion pour revenir aux 90 km/h.

Laisser un commentaire