DressCODE
> SHARK : LA COMPETITION POUR ADN
Actualités

SHARK : LA COMPETITION POUR ADN

Si la marque française dispose d’une large gamme de produits pour équiper l’ensemble des utilisateurs de deux-roues, elle investit, depuis sa création, dans la compétition pour faire la différence.

 

L’histoire commence en 1929, à Marseille, avec l’ouverture par la famille Teston d’un magasin de cycles. Plus de trente ans après, en 1965, André et Robert Teston se lancent dans l’importation de la marque Moto Guzzi ; ils la distribueront jusqu’en 1973. André et Robert prennent alors la direction de l’entreprise et débutent la distribution des casques italiens Nava, en France.

Dix ans plus tard, en 1986, quand le fabricant transalpin commence à battre de l’aile, les frères teston décident de créer leur propre marque de casques : ce sera Shark helmets.

Après la disparition de Nava, quelques années plus tard, l’entreprise lance sa première unité de production dans la cité phocéenne. Très vite, leurs modèles haut de gamme sont distribués à l’étranger et commencent à se faire une jolie notoriété. En 2000, la marque Shark, distribuée dans 35 pays, est d’ailleurs en tête des ventes en France. Mais André et Robert Teston savent pertinemment que pour continuer à tenir le haut du pavé, ils doivent innover. Ils sortent alors, en 2007, l’Evoline, le premier casque modulable bénéficiant de la double homologation jet et intégral. En 2011, Shark rachète la Holding Trophy, propriétaire des marques Bering, Segura et Bagster et devient ainsi le numéro 1 français de l’équipement moto. Alors que le fabricant marseillais vend désormais 380 000 casques chaque année dans les 60 pays où ils sont distribués, il devient, en 2016, l’équipementier officiel du triple champion du monde de MotoGP, Jorge Lorenzo. Une bonne façon de promouvoir l’ADN Racing de la marque qui a équipé des pilotes emblématiques, tels que Raymond Roche, premier champion du monde de la marque en 1990, Carl Fogarty, premier champion du monde étranger de la marque en 1995 et plus récemment Johann Zarco, l’étoile montante de la MotoGP. Shark comptabilise désormais plus de 200 podiums en championnat du monde de vitesse.

En 1986, quand André et Robert Teston créent la marque de casques Shark Helmets, ils sont déjà très investis dans la compétition grâce à Raymond Roche, co-fonda­teur de la marque et champion du monde en 1990.
Forts de cet ADN Racing et visionnaires – la marque française ne fabriquait à cette époque, que des casques en thermoplastique injecté –, ils décident de développer un casque en fibre, notamment en fibre de carbone, plus léger, plus performant et assurant une meilleure répartition des chocs.
C’est ainsi qu’en 1993, le magazine allemand Rade place le Shark XRC sur la plus haute marche de son comparatif annuel. Depuis, le fabricant de la cité phocéenne n’a eu de cesse de faire évoluer ses pro­duits, et en 1998, il sort le Shark RS2, équipé d’un écran plat et plus épais, puis quelques années plus tard, le Shark RSR2.
En 2011, la marque franchit un cap en termes d’aérodynamisme en présentant le Shark Race-R Pro, pour lequel un effort tout particu­lier a été porté sur la ventilation et la stabilité, grâce notamment à la soufflerie numérique qui lui a permis de trouver des solutions quant à la gestion des flux.

En 2016, la marque développe avec Jorge Lorenzo le Shark Race-R Pro à aileron. « Ce profil aérodynamique permet d’améliorer la pénétration dans l’air à très grande vitesse, avec un gain de près de 2 km/h en vitesse de pointe, nous explique Vincent Betton, manager commercial France chez Shark. Le développement de ce spoiler arrière, qui a passé tous les tests d’homologation pour pouvoir équiper nos pilotes, est la résultante d’essais avancés de simulation CDF – Computational Fluid Dynamics –, l’objectif étant d’optimiser l’écoulement des fluides sur le casque. Cet aileron, à la pointe de la technologie, a été prototypé sur l’im­primante 3D du département R&D de Shark. Il est bien entendu exclu­sivement destiné à nos pilotes. » Un casque qui a permis à Jorge Lorenzo de remporter l’année dernière le Grand Prix du Mugello, d’un cheveu, devant Marc Márquez. Enfin, le dernier Race-R Pro Carbon a été conçu pour le tout jeune prodige, Johann Zarco, pour ses débuts dans la catégorie reine.

 

Casque intégral Shark au meilleur prix ici >>

Casque modulable Shark au meilleur prix ici >>

Casque jet Shark au meilleur prix ici >>

Laisser un commentaire